Assam, les débuts du thé en Inde

Dans: Le thé dans le monde Sur: jeudi, avril 7, 2016

Le thé en Inde, et plus particulièrement dans la région du Assam est récente contrairement à la Chine par exemple ou il y est cultivé depuis des millénaires.

En effet jusqu'au 19e siècle, la consommation, notamment en Europe, se faisait en quasi exclusivité avec du thé vert importé de Chine.

C'est le début de la culture du thé dans la province du Assam, et son développement par la suite, qui ont emmener aujourd'hui l'Inde au rang de 1er producteur de thé au monde.

Pourtant la culture du thé en Inde fût tenter à mainte et mainte reprises.

En 1774, des graines de théiers chinois arrivent en contrebande. Leur culture fût un échec, le climat indien tropical humide n'ayant pas convenu.

En 1793, après un espionnage des méthodes de culture chinoise, un anglais rapporta des graines, des plants et des informations de culture jusqu'en Inde. Ces tentatives échouèrent encore à cause du climat.

En 1813, le major Robert Bruce découvrit des théiers sauvages dans une forêt tropical et humide. Celui ci voulu donc les cultiver, mais la Grande Bretagne ne pris pas cette découverte au sérieux.

Pourtant en 1821, soit seulement 8 ans après, les théiers sauvages Assam furent redécouvert par un officier, Andrew Charlton.

Celui ci réussit à convaincre la « Botanic Society » en ayant rapporter un plant de théier Assam.

La tentative de culture réussit de suite, et les plants prospérèrent de manière presque inespéré.

En février 1834, les marchands de thés britanniques fondent l' »Assam Tea Company ».

Très rapidement, la première récolte de thé Assam est disponible sur le marché de Londres.

Le thé du Assam est noir, en opposition des thés verts chinois consommés jusqu'alors.

Il y est donc pour beaucoup si aujourd'hui le thé noir est plus consommé que le thé vert.

Commentaires

Laissez votre commentaire